À propos

Un deuxième regard
sur la deuxième ville.

POURQUOI ?

Grâce à leur patrimoine industriel, le sud du Luxembourg et sa région voisine française sont devenus un lieu de rencontre entre des citoyens de toute l’Europe. Ici, le Nord rencontre le Sud ; les mouvements migratoires d’Italie puis du Portugal ont laissé dans le développement de la région, au sein d’une société multiculturelle, des traces indéniables qui se font encore sentir aujourd’hui – et continueront à le faire demain. Le changement socio-économique et la métamorphose d’une société industrielle en société du savoir, dont témoigne notamment le déménagement de l’Université à Esch-Belval, posent à la région de nouveaux défis. C’est ici que réside l’avenir de notre pays. Un avenir que nous aurons, toutes et tous, à façonner, un avenir qui nous mènera des Terres Rouges aux cellules grises.

Détenir le titre prestigieux de «Capitale européenne de la culture»  est l’occasion rêvée pour explorer sous de nouveaux angles les grands enjeux de demain, mais aussi pour nous ouvrir à de nouvelles perspectives, poussant ainsi la définition du concept de culture bien au-delà d’une acception étriquée.

La culture doit être repensée, reformulée, perçue comme un élément central du développement de la société. La culture est un droit civil auquel nous pouvons tous contribuer. C’est pour cette raison que la candidature d’Esch et de la région transfrontalière du Sud avant tout un projet participatif peu importe l’origine, l’âge, le niveau d’éducation et le sexe.

TERRITOIRE
ECoC 2022

TERRITOIRE ECOC 2022

L’objectif de faire de notre année de Capitale de la culture un projet participatif s’inscrit dans une entreprise bien plus vaste. Il suppose d’ancrer notre université encore jeune dans son environnement régional. Il suppose de mettre au point des concepts reliant passé et avenir pour les friches industrielles qui jalonnent notre région. Il suppose de sortir la culture de sa niche institutionnelle pour l’intégrer davantage dans l’espace public. Il suppose d’utiliser de façon intelligente toutes les potentialités de la numérisation de notre société. Il suppose de faire avancer la professionnalisation du secteur culturel. Il suppose d’avoir des rêves – beaucoup de rêves, et de les partager.

Les contradictions qui caractérisent notre pays sont européennes par essence. Honorer la magnifique devise « Unis dans la diversité » requiert un travail de tous les instants. C’est une réalité que nous vivons quotidiennement au sud du Luxembourg. Nous sommes cependant convaincus que, outre notre passé, c’est aussi et surtout notre avenir que nous devons fonder sur ce principe.

Car dans toutes ces contradictions, ces champs de tension et ces défis réside un inestimable potentiel de créativité qui doit être encouragé. Voilà pourquoi nous souhaitons placer la culture au centre de notre société et exploiter ses forces transversales.

Il n’existe guère de région en Europe qui offre un meilleur aperçu de ce à quoi pourrait ressembler notre continent à l’avenir. C’est ici, à Esch et dans le sud du Luxembourg, que s’est développé le processus de construction européenne au lendemain de la Deuxième guerre mondiale dans le cadre la Communauté du charbon et de l’acier. Avec son mélange de cultures et de mentalités, notre région offrait en effet un terreau des plus fertiles à ce processus.

about

Alors que l’Europe est en crise, mise à mal par la menace des nationalismes, nous nous devons développer deux entreprises simultanément pour les contrecarrer : nous devons retrouver l’inspiration première, les valeurs de base de la construction européenne ET les intégrer à une nouvelle vision de l’Europe. REMIX EUROPE.

Notre candidature prend délibérément le contrepied des diverses formes de xénophobie et des nouvelles exclusions et barrières culturelles que nous observons dans un nombre croissant de régions d’Europe et du monde. Partant, nous affirmons que l’avenir de l’Europe réside dans le mélange le plus radical possible de ses cultures et de celles du reste de la planète. Peu d’autres endroits en témoignent aussi bien que le sud du Luxembourg, ancien cœur industriel d’une région accueillant plus de 120 nationalités différentes.

REMIX CULTURE est notre principe autant que notre stratégie.

Voici notre déclaration politique de base : c’est en mélangeant les cultures que nous donnons à LA culture de nouveaux fondements et de nouvelles forces. Nous tirons cette conviction des racines mêmes de notre région. Bâtie sur le charbon et l’acier dans un paysage industriel conçu par l’homme, la ville d’Esch est en ce sens le centre tout désigné de l’Europe. Où ailleurs, sinon ici, trouve-t-on ce regard simultané sur le passé et sur l’avenir ? C’est ce regard nouveau qui peut nous aider à trouver des réponses aux questions comme :

  • (Pourquoi) Avons-nous (encore) besoin de l’Europe ?
  • Où en sommes-nous dans la mondialisation ?
  • Y a-t-il une chance d’unification politique et doit-elle s’étendre jusqu’à l’Oural ?
strategie remix culture